Forum Actualité Québec

Discussions, généalogie, nouvelles, opinions, récits, amitiés, confidences, tranches de vie
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Une drôle d'histoire...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Halpachino

avatar

Messages : 1200
Date d'inscription : 11/12/2013
Localisation : Montréal

MessageSujet: Une drôle d'histoire...   Dim 28 Sep 2014 - 1:06

Jamestown dans l'actuelle Virginie... qui n'existe aujourd'hui que sous la forme de vagues fondations enfouies dans la terre et scrutées par des archéologues, est largement considéré comme le "berceau" des États-Unis, le premier endroit où des colons anglais ont réussi à s'établir de façon durable. Du moins pendant plus d'un siècle, avant qu'ils déménagent leurs pénates à Williamsburg, plus haut dans les terres. Ils étaient probablement écoeurés par la crue des eaux et les caprices des marées. Quoi qu'il en soit, l'endroit fut abandonné au milieu du 18e siècle. Avant Jamestown il y avait bien eu quelques timides tentatives d'établissement, dont une dans l'actuelle Caroline du Nord, mais ça avait foiré. L'un de ces premiers voyages avait permis à l'Europe de voir pour la première fois à quoi ressemblait un épi de maïs, une patate et du tabac.

À ce sujet, c'est hallucinant le nombre d'aliments qui proviennent d'Amérique. Quand on songe qu'avant Christophe Colomb, tous ces aliments étaient totalement inconnus en Europe: tomate, pomme de terre, cacao, haricot, maïs, dinde, arachide, ananas, vanille, piment, poivron, courge, courgette, potiron, citrouille, avocat, papaye, etc. Le tabac est également originaire d'Amérique et son usage était largement répandu, même dans des îles comme Hispaniola (aujourd'hui Haïti/République Dominicaine). Et les Anglais ont tellement aimé la fumette qu'ils en ont vite fait une industrie: les premiers colons se sont mis à cultiver le tabac au même titre que le maïs.

Pour la dinde j'avais pas fait le rapprochement, mais puisque tous ces cons se croyaient en Inde au début, ils l'ont appelée "poule d'Inde", qui est devenue simplement "dinde" par la suite. Comme le maïs qu'on appelait "blé d'Inde" et qu'on appelle encore comme ça de nos jours au Québec. Ouais ben, c'est bien beau tout ça mais je n'étais pas venu ici pour parler bouffe. Enfin, oui d'une certaine manière, mais pas comme ça...

C'est que, voyez-vous, avant d'envoyer les colons sur cette terre sauvage, on aurait pu, et peut-être dû, leur faire passer une entrevue semblable à celle qu'on peut voir dans le film "Shining"...

- Eh bien heuuu... avant que je vous confie à Paul, il y a encore une chose je crois, que je me vois forcé d'aborder -- je ne veux pas sembler mélodramatique mais c'est une chose qui à plusieurs reprises a fait réfléchir pas mal de candidats à ce poste...
- Vous m'intriguez.
- Je suppose heuuu... qu'on vous a rien dit à Denver à propos de la tragédie qui s'est déroulée ici l'hiver 70-71.
- Je n'en ai pas le souvenir.
- J'vous raconte. Mon prédécesseur avait engagé un homme du nom de Charles Grady, pour le gardiennage d'hiver. Il est arrivé ici avec sa femme et ses deux petites filles d'environ huit ou dix ans. Il était... réputé compétent, avait de bonnes références et à en croire les gens il semblait être absolument normal et... inoffensif... mais à un moment donné, au cours de l'hiver, il a dû être victime le malheureux d'une espèce de dépression nerveuse, il est devenu fou furieux il... heuuu... heuuu... il a tué sa famille avec une hache. Il a soigneusement aligné les corps dans une des chambres de l'aile Ouest, puis il a placé.... le double canon de son fusil dans sa bouche... La police... pensait qu'il s'agissait de ce que les vieux de la vieille appelaient "le mal des cachots", une forme de claustrophobie qui se manifeste quand les gens sont enfermés ensemble pendant... trop longtemps...
- Eh ben.... c'est.... une drôle d'histoire...
- Ah ça oui. J'ai encore du mal à croire que ça s'est réellement passé ici. Pourtant, c'est vrai, et... vous comprenez sans doute pourquoi j'ai cru devoir vous en parler ?
- Tout-à-fait, bien sûr. Et je comprends aussi pourquoi vos patrons à Denver vous ont laissé m'en parler...
- Évidemment, certaines personnes peuvent être effrayées à l'idée de rester dans un endroit où une telle chose a pu se produire...

Sur le site de ce qui allait devenir Jamestown, ça s'était bien passé avec les Autochtones au début. Ils avaient l'air content de recevoir des miroirs, des outils et autres babioles en échange de ce qu'ils pouvaient fournir en richesses naturelles, comme de la bouffe et du tabac. Mais les relations se sont vite détériorées... à un point tel que les colons, largement moins nombreux, se sont vite retrouvés enfermés dans le fort, complètement isolés et terrorisés. Personne n'osait sortir du fort de peur de tomber dans une embuscade. C'est ainsi que, pendant l'hiver 1609-1610, environ 500 colons se sont retrouvés confinés dans un espace somme toute assez réduit et sans aucune ressource.

On estime à plus de 400 le nombre de colons qui sont morts de faim cet hiver-là. Seulement, de récentes trouvailles archéologiques ont levé le voile sur une toute autre réalité, une réalité qui n'a peut-être rien à voir avec le mal des cachots, mais qui a malheureusement bien peu de choses à lui envier...

Non, si j'ai fait référence à un passage du film "Shining", c'est pour une autre raison. Plus appropriée, et plus terrifiante pour bien des raisons, notamment parce que cette fois ça parle de quelque chose qui s'est réellement passé. En effet, dans un autre passage du film, il y a cette étrange conversation, très subtilement introduite, qui pourrait presque passer inaperçue si on ne lui prête pas attention:

Wendy: Je crois qu'on doit être assez près du sommet, l'air est tellement plus vif.
Jack: Hmm-hmm.
Danny: Papa ?
Jack: Oui ?
Danny: J'ai très faim.
Jack: Alors pourquoi tu n'as pas fini ton petit déjeuner ?
Wendy: On prendra quelque chose dès qu'on sera à l'hôtel, ok ?
Danny: Ok maman.
Wendy: Hé ! C'est pas par ici que la neige a bloqué le Groupe Donner ?
Jack: Je crois que c'était un peu plus à l'Ouest, dans les sierras.
Wendy: Ah.
Danny: C'était quoi le Groupe Donner ?
Jack: C'était tout un groupe de pionniers dans des chariots au temps de la Ruée vers l'or. Un hiver, dans la montagne, ils furent bloqués par la neige et durent avoir recours au cannibalisme pour pouvoir rester en vie.
Danny: Tu veux dire qu'ils se sont mangés entre eux ?
Jack: C'était la seule issue pour essayer de survivre.
Wendy: Jack !
Danny: T'en fais pas maman, je sais ce que c'est le cannibalisme. Je l'ai vu à la télé.
Jack: Tu vois ? T'en fais pas, il a vu tout ça à la télévision...

Eh ben c'est ça. On y est. Lors de récentes fouilles sur le site de Jamestown, on a retrouvé le squelette de ce qu'on pense être une adolescente d'environ 14 ans, d'après l'étude de ses dents et d'autres caractéristiques physiques. On en fait tout un foin dans un article très sérieux d'anthropologie, on a même reconstitué son visage grâce aux toutes dernières techniques de reconstitution faciale.

Grâce à l'emplacement du corps et à une myriade d'autres petits indices qui n'ont pas résisté à l'oeil aguerri des archéologues, on sait à coup sûr que cette jeune fille était dans le fort au moment où cette famine a eu lieu. Et on sait bien plus que ça. On sait qu'elle a été victime de cannibalisme.


_________________
La vérité est parfois bonne à dire !
Revenir en haut Aller en bas
sentenza



Messages : 10
Date d'inscription : 20/12/2014

MessageSujet: Re: Une drôle d'histoire...   Sam 20 Déc 2014 - 12:58

Tu t'entendrais bien avec mon frère, c'est un maniaque d'histoire et d'archéologie. Cela dit c'est intéressant. C'est troublant aussi.
Revenir en haut Aller en bas
 
Une drôle d'histoire...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Histoire de la prison Bonne Nouvelle de Rouen
» Histoire des noms de nos navires
» L'histoire du Corps de Marine
» L'histoire de petit Louis
» histoire de paysan normand

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum Actualité Québec :: Actualités et débats :: Science et Technologie-
Sauter vers: